1943, Le premier Colossus Mark 1 est opérationnel

0
235
Le colosse au travail à Bletchley Park

Conçu par l’ingénieur britannique Tommy Flowers, le Colossus est, le premier ordinateur électronique programmable du monde. Il a été mis au point en XXX pour aider à décrypter les messages allemands encodés au moyen de la machine de Lorenz. Contrairement à la Brititsh Bombe, la machine de Lorentz était destinée aux échanges de messages entre hauts dirigeants allemands.

L’ordinateur Colossus a été créé selon les exigences formulées par Max Newman et construite par une équipe dirigée par Tommy Flowers. Le code Lorenz utilisait un code binaire. L’attaque qui l’a vaincu démontrait que la bonne clé produisait un plus grand nombre de 0 que de 1 lors de l’addition de deux lettres consécutives identiques. De ce principe, Colossus calculait une clef qui produisait plus de 0 qu’une autre. Cette « clé transitoire » était appliquée au texte chiffré original. Le résultat était un texte « brouillé », encore illisible mais plus proche du texte clair recherché. En répétant ces opérations plusieurs fois, le texte brouillé devenait de plus en plus clair et finalement, devenait lisible. Un message était typiquement « cassé » en quelques heures.

Le texte clair était ainsi recalculé depuis le texte chiffré, sans récupérer la clé. Colossus a été conçu pour réaliser cette opération. Étant donné qu’il ne travaillait pas comme la machine de Lorenz, tout le concept de Colossus était différent de celui de la machine d’encodage-décodage originale.

Le code Lorenz utilisait un code binaire. L’attaque qui l’a vaincu démontrait que la bonne clé produisait un plus grand nombre de 0 que de 1 lors de l’addition de deux lettres consécutives identiques. De ce principe, Colossus calculait une clef qui produisait plus de 0 qu’une autre. Cette « clé transitoire » était appliquée au texte chiffré original. Le résultat était un texte « brouillé », encore illisible mais plus proche du texte clair recherché. En répétant ces opérations plusieurs fois, le texte brouillé devenait de plus en plus clair et finalement, devenait lisible. Un message était typiquement « cassé » en quelques heures.

Le texte clair était ainsi recalculé depuis le texte chiffré, sans récupérer la clé. Colossus a été conçu pour réaliser cette opération. Étant donné qu’il ne travaillait pas comme la machine de Lorenz, tout le concept de Colossus était différent de celui de la machine d’encodage-décodage originale.

Au total, dix Colosses ont été livrés, chacun utilisant jusqu’à 2 500 tubes à vide. Une série de poulies transportaient des rouleaux continus de ruban de papier perforé contenant des solutions possibles à un code particulier. Colossus a réduit le temps nécessaire pour faire passer les messages Lorenz de semaines en heures. La plupart des historiens pensent que l’utilisation de machines Colossus a considérablement raccourci la guerre en fournissant des preuves des intentions et des convictions de l’ennemi. L’existence de la machine n’a été rendue publique que dans les années 1970.

Partager
Article précédentGoupil 3 (G3)
Article suivant1944, Sortie du Harvard Mark 1

LAISSER UNE REPONSE