3D LumiFold, la première imprimante 3D pliable

5
16379

Bien qu’il y ait eu quelques tentatives pour créer des imprimantes 3D portables, les applications commerciales réelles dans le secteur ont été quasiement inexistantes. La 3D Lumifold est donc la première imprimante 3D transportable, poids plume et surtout peu encombrante. Mesurant seulement 250 x 120 x 30mm une fois pliée, ce modèle est adapté aux usages nécessitant que l’on se déplace avec.  L’entreprise mise sur un modèle peu onéreux et facile à utiliser, il convient donc particulièrement aux novices en la matière, souhaitant expérimenter l’impression 3D sans se ruiner.

Pour pouvoir créer un modèle peu encombrant, son concepteur Marin Davide de Venise, a utilisé un procédé différent et basé sur de la résine de polymère photo-active au lieu d’injecté du PLA Son fonctionnement repose sur un projecteur qui opère couche par couche pour constituer un objet 3D sur une plate-forme mobile à l’intérieur d’une cuve contenant une résine durcissant à la lumière.
L’objet 3D est créé à l’intérieur de la cuve, puis en est extrait  un fois le processus de fabrication terminée.
Un second modèle est en cours de conception, basé lui sur un mécanisme de balayage laser en lieu et place du projecteur.

Imprimante 3D LumiFold

LumiFold a vu le jour lorsqu’un client a demandé une petite imprimante 3D , portable qu’il voulait utilisation pour l’impression de moules dentaires. Il voulait que l’imprimante ne soit pas chère et facile à utiliser. C’est ainsi qu’a commencé le développement de la LumiFold et après quelques mois de conception, la version actuelle de la LumiFold a été commercialisée.
Cette imprimante "3D low cost" peut créer des objets de taille de 90 millimètres au cubes et se connecte à un PC. Son prix est donc est bien inférieur à celui d’une imprimante 3D classique et avoisinne les 350 €.

Imprimante 3D LumiFold

Ce modèle nécessite que vous disposiez de votre propre projecteur, ce qui permet de contenir le coût de l’imprimante vers le bas, mais cela signifie aussi que ce n’est pas entièrement autonomes.

Le polymère photo-réactif n’est pas aussi commun que les polymères utilisés pour l’impression 3D d’extrusion et coûte environ 120 € le litre.

 

5 COMMENTAIRES

  1. Après avoir été invité à un fablab il y a quelques jours sur Nantes j’ai découvert l’impression 3d et je dois dire que le concept est vraiment bluffant. Je ne suis pas encore super convaincu par le résultat et les finitions mais dans les années à venir c’est une technologie qui va surement se développer. J’ai fait quelques recherches sur le net et la encore j’ai découvert une palette impressionnante de matériaux utilisables, je n’ai pas fait le calcul du coût de revient pour un objet mais à l’échelle d’une production « domestique  » je doute que ce soit vraiment rentable. Toujours est il que je ne connaissais pas ce modèle portatif, je suis d’autant plus étonné par son prix… qui sait peut être que demain notre plombier se promènera avec son imprimante 3d et refabriquera en quelques seconde votre conduite d’eau ^^

  2. C’est un projet intéressant pour son côté pliable, par contre le côté low cost semble être biaisé par les besoins annexes (projecteur et polymère spécial). En tout cas elle doit solutionner bien des problèmes de transport et ce n’est pas un mal !

  3. Une imprimante pliable, c’est juste un truc de fou !
    Par contre je trouve ça dangereux de voir que certaines personnes arrivent à faire de vrais pistolet qui fonctionne comme des vrais ça fait vraiment peur.

LAISSER UNE REPONSE