Atari 7800

0
885

L’Atari 7800 est la console la moins populaire d’Atari. La sortie de la console était annoncée pour le 21 mai 1984 et devait coûter 140 dollars. Dotée d’un nouveau processeur en mesure de déplacer 100 objets à l’écran en même temps, l’Atari 7800 disposait d’une palette de 256 couleurs. Le système était également compatible à 100% avec l’énorme bibliothèque de l’Atari 2600 existante. Douze titres ont été annoncés pour le lancement, ainsi qu’une cartouche spéciale High-Score qui permettrait aux joueurs de consoles de sauvegarder leurs meilleurs scores pour la toute première fois. Le public était très impatient de la voir sortir et la 7800 était sur le point de devenir la meilleure console de jeu vidéo. Mais cela ne s’est pas passé comme ça.
En juillet 1984, la division des jeux vidéo à domicile d’Atari a été achetée par Jack Tramiel. Bien que l’Atari 7800 ait été distribué en nombre limité sur les marchés d’essai de New York et de Californie, Tramiels a rapidement mis fin à la vente du 7800 car il n’était pas d’accord avec certains des accords négociés par Ray Kassar concernant les licences. C’est à ce moment-là que le marché des jeux vidéo s’est effondré et que les détaillants ont réduit leurs niveaux de commandes vis-à-vis des constructeurs. Fin 1984, le marché était principalement composé d’Atari, de Coleco et de Mattel produisant essentiellement de nouveaux produits pour leurs anciens systèmes, sans nouvelle console à l’horizon. Atari a passé les deux années suivantes à élaborer les détails, et le 7800 était enfin prêt en 1986.
En 1986, Nintendo lanca sa console Famicom, NES en Europe, bien que le marché des jeux vidéo soit en perte de vitesse. C’est un succès retentissant. La NES se vend comme des petits pains partout où elle est disponible. Tramiel et Atari tentent d’imposer de la 7800, mais c’est un échec. Seuls trois jeux sont publiés avec la console, et la distribution est très mauvaise. Les détaillants se méfiaient à cette époque des annonces faites par Atari. Fidèle à sa forme, Atari a annoncé un certain nombre de titres supplémentaires qui n’ont jamais été commercialisés. L’Atari 7800 fut donc un échec retentissant.
Graphiquement, le 7800 était pourtant une excellente machine pour son époque, rivalisant voire dépassant la Nitendo NES et la Sega Master System à certains égards. Son point faible était le son, car il utilise la vieille puce du 2600. Les programmeurs ont cependant contourné cette limitation en ajoutant la puce audio POKEY de l’Atari 5200 directement à certaines cartouches. Les ports Arcade pour le système étaient excellents, mais ils n’avaient tout simplement pas le marketing nécessaire pour surmonter le poids lourd de Nintendo.
Le système est en effet compatible avec presque 100% de la bibliothèque de jeux Atari 2600 existante, et tous les contrôleurs et périphériques 2600 existants sont également compatibles. Le 7800 a également été vendu avec ses propres contrôleurs Proline, censés être plus efficace que ceux du 5200. Ils comportent deux boutons fonctionnant indépendamment, mais la conception allongée ne s’avère pas très confortable ou avantageuse pour le gameplay.
Pendant des années, le 7800 a été ignoré à cause d’une petite bibliothèque de jeux et de la popularité des autres systèmes Atari. Cependant, il y a près de 60 titres disponibles, dont beaucoup sont très bons. Pour le collectionneur de jeu classique en herbe, c’est un excellent système à collecter, car la plupart des titres se trouvent encore dans la boîte sans trop de difficulté. Seuls quelques titres sont très rares. En Australie et en Nouvelle-Zélande, il incluait une cartouche 32 jeux en 1, assez difficile à trouver.
L’Atari 7800 fut commercialisé seulement en 1991 en France, son prix de vente était alors de 1490 francs.

Partager
Article précédentSEGA Master System
Article suivantAtari 5200

LAISSER UNE REPONSE