Atari 800

0
1711

L’Atari 800 a été annoncés en décembre 1978, mais ne fut réellement commercialisé que fin de 1979. Conçu pour ressembler à une machine à écrire conviviale, l’Atari 800 est un système extensible avec deux ports de cartouche facilement accessibles sous un capot avant et un plateau amovible avec quatre logements d’extension à l’intérieur.

Les cartouches sont très pratiques, il suffit de les brancher et c’est parti ! Elles sont assez basiques, il n’y a que quelques puces ROM sur lesquelles le programme est gravé.

L’Atari 800 dispose de plusieurs co-processeurs spécifiques pour le son et les graphiques ce qui allège la charge du processeur 6502. Il gère par ailleurs les sprites et une détection des collisions de façon native, ce qui en fait une excellente machine de jeu.

Jusqu’à quatre lecteurs de disquette Atari 810 peuvent être connectés, permettant un stockage des données rapide et fiable. Le lecteur de disquette utilise des disquettes unilatérales de 5 1/4 pouces contenant 90K de données sur un disque. Les données sont transférées au format série à 19200 bauds.

L’imprimante matricielle Atari 820 imprime 40 colonnes de 5 x 7 caractères, à une vitesse d’environ 40 caractères par seconde.

Les 810 et 820 sont considérés comme des périphériques « intelligents ». Ils sont dotés de puces de processeur intégrées qui allègent la charge du processeur principal de l’ordinateur. Chacun peut être branché directement sur l’Atari 400 ou 800, sans autre interface requise.

Malheureusement, l’Atari 800 ne dispose pas de ports de périphériques standard pour les imprimantes, modems, etc. qui ne sont pas d’origine Atari. Ainsi, en 1980, Atari a lancé le module d’interface Atari 850, qui fournit 4 ports série RS-232-C distincts et un port Centronics d’imprimante compatible.

Le premier modem Atari, Atari 830 Acoustic Couple Modem, est visible ici à droite. Il comporte deux coupelles sur le dessus pour accueillir le combiné téléphonique et nécessite le module d’interface Atari 850 et la cartouche TeleLink I ROM pour fonctionner.

835 Direct Connect Modem

Le deuxième modem commercialisé est l’Atari 835 Direct Connect Modem, une unité autonome qui se raccorde directement à la ligne téléphonique et n’utilise pas le module d’interface 850. Toutefois, la cartouche ROM Atari Telelink II est nécessaire.

Parmi les accessoires supplémentaires on compte un clavier externe permettant une saisie rapide des données.

Bien qu’un lecteur de disquette externe soit disponible, les débutants utilisaient souvent le lecteur de cassette moins cher mais moins fiable.

À l’instar de l’Atari 400, le 800 a été conçu par une équipe composée de Jay Miner, qui a par la suite collaboré à la conception de l’Amiga 1000.

Les modèles 400 et 800, qui furent les premiers ordinateurs d’Atari, étaient d’excellents ordinateurs graphiques mais ils se heurtaient à la concurrence féroce du marché. L’Atari 400 avait un clavier à membrane en plastique et était trop cher à 600 $. Le modèle 800 était bien meilleur et vendu moins cher que l’Apple II, mais il bénéficiait d’un capital confiance inférieur à celui de l’Apple II qui était considéré comme un ordinateur beaucoup plus sérieux.

Prix de vente à sa sortie ​​: 999,95 USD
CPU : MOS 6502,1.8MHz
RAM : Base 8K, maximum de 48K
Affichage: Texte 24 X 40
320 x 192 monochrome
160 x 96 avec 128 couleurs
Expansion : 4 slots d’extension internes, 2 emplacements de cartouche
Ports: 4 ports de contrôleur
Sortie vidéo RVB
Sortie vidéo TV
OS: Atari OS

Autre ressource : Manuel utilisateur de l’Atari 800 (en anglais)

LAISSER UNE REPONSE