De la reforestation urbaine à la cartographie des îlots de chaleur, découvrez des innovations pour rendre les villes plus vertes.
Le lundi 31 octobre n’était pas seulement Halloween, c’était aussi la Journée mondiale des villes. Cette journée désignée par l’ONU sensibilise aux défis de l’urbanisation et à la nécessité d’un développement urbain durable.
La célébration mondiale a lieu dans une ville différente chaque année et, en 2022, Shanghai était la ville hôte. Le thème de cette année était « agir localement pour se mondialiser », ce qui attire l’attention sur la nécessité d’une action locale pour atteindre les objectifs de développement durable des Nations Unies.

Des véhicules électrique légers et modulaires pour le transport urbain

Ayant fait l’expérience de livreur à vélo à Vienne, le fondateur de GLEAM e-bikes a mis son expérience dans la création d’un véhicule multi-usage en mesure de répondre aux différents besoins du cyclisme urbain. L’objectif était de pouvoir rivaliser avec la capacité de charge d’une voiture, tout en offrant la liberté offerte par le vélo. Pour y parvenir, GLEAM utilise une base à trois roues pour transporter une multitude de types de marchandises.

Cartographie de la vulnérabilité urbaine à la chaleur

Aujourd’hui, la plupart des grandes villes métropolitaines du monde sont confrontées à de multiples problèmes liés au changement climatique. La société tchèque ECOTEN Urban Comfort utilise une approche basée sur les données pour aider les villes à s’adapter en les rendant plus vertes, plus fraîches et plus saines. La société d’ingénierie environnementale est une spin-off du cabinet de conseil en construction verte ECOTEN (Smart Energy Solutions). Il fournit des services sur mesure et travaille pour aider les développeurs urbains à construire des villes plus résilientes de plusieurs manières.

Des biofiltres à base de mur de mousse

La mousse est un filtre à air naturel très efficace, attirant de minuscules particules de poussière vers ses feuilles fines et denses. La plante se biodégrade, stocke et consomme des particules en suspension dans l’air telles que la suie, les sels d’ammonium, le dioxyde de carbone et le pollen, qui sont tous nocifs pour la santé. La mousse absorbe également l’air chaud, produisant un effet de refroidissement local lorsque la chaleur s’évapore. Greencity Solutions a testé 16 000 espèces de mousses pour trouver les plus efficaces à utiliser dans les biofiltres muraux en mousse. Les murs vivants deviennent des éléments architecturaux de plus en plus courants. Ils offrent aux villes plus de fraicheur et d’air pur.

Voies situées sous les ponts converties en espace de rassemblement ludique

Ces endroits non éclairés, inutilisés, sales et parfois dangereux sont assez courant en ville. Imaginez si ces espaces sous-utilisés étaient des centres communautaires polyvalents. Les architectes de Mumbai StudioPOD, ainsi que les designers néerlandais MVRDV, ont concrétisé cette idée avec le développement One Green Mile, à Mumbai.

Rendre les villes plus vivables et agréables grâce au reboisement urbain

Les villes qui remplacent les terrains naturels par des concentrations denses de trottoirs, de bâtiments et d’autres surfaces dures absorbent et retiennent la chaleur. Cela provoque à son tour une augmentation des coûts énergétiques, du niveau de pollution de l’air et le nombre de maladies voire de décès liés à la chaleur. Afin de refroidir nos villes, la start-up française Urban Canopee a mis au point une solution innovante : déployer des canopées végétales à des endroits clés dans les zones urbaines. Ces canopées combattent la chaleur, restaurent la biodiversité urbaine, luttent contre la pollution de l’air et améliorent la qualité de vie des citoyens. Leur déploiement est particulièrement utile alors que le monde est confronté à une chaleur extrême plus fréquente en raison du changement climatique.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here