Super Nintendo – SNES

0
619
Console super Nintendo snes Famicom

Le système de divertissement Super Nintendo (également connu sous les noms de Super NES, SNES ou Super Nintendo) est une console de quatrième génération lancée en 1990 par Nintendo au Japon puis en 1992 en Europe. Au Japon, la Super Nintendo (SNES) s’appelle Super Famicom.

C’est la seconde console de salon produite par le fabricant japonais. Elle fait suite à la NES.

Il s’agit d’un système 16 bits qui bénéficie de capacités graphiques et sonores avancées par rapport aux autres consoles de l’époque. La réalisation d’amélioration sur les puces embarquée a permis de la maintenir concurrentiel tout au long de sa vie.

Cependant la conception des jeux était rendue difficile à cause de l’architecture technique de la console et plus particulièrement de la multiplicité de puces spécifiques.

Malgré cela, Nintendo bénéficie du soutien de la plupart des développeurs tiers principaux de son précédent système : Capcom, Konami, Tecmo, Square, Koei, Enix…

Le processeur de la console est une puce 8 bits modifiée, plutôt lente, avec un bus 16 bits. Comme les techniques traditionnelles de programmation de jeux à cette époque reposaient sur une utilisation intensive du processeur, les premiers jeux étaient particulièrement lents, car le processeur faible avait du mal à traiter toutes les informations. Ces problèmes se sont résolus par la suite, avec de nouvelle méthode de programmation.

Lorsque la console sorti en Europe, la machine et la plupart de ses logiciels n’étaient pas optimisés pour le système PAL, ce qui se traduisait par des performance 17,5% moins bonnes que sur un système NTSC. L’affichage des jeux présentait de grandes bordures en haut et en bas de l’écran.

La SNES eut un succès mondial et fait partie des consoles 16 bits les plus vendues.

Conçue par Masayuki Uemura, le concepteur de la NES, la Super Famicom est commercialisée au prix de 1250 francs de l’époque. Les succès est rapide et très vite les stocks s’avèrent insuffisants. À cette époque et grâce notamment à la Nintendo NES, la firme nippone est en tête des ventes de consoles de jeux vidéo et ce malgré une concurrence de plus en plus féroce. Elle doit faire face à la PC-Engine lancée par NEC en 1987 et à la Sega Megadrive, qui connait un vif succès auprès des joueurs.

Sega et Nintendo luttent au coude à coude pour gagner des parts de marche. Sega fait le choix d’une campagne de publicité agressive. Sa mascotte Sonic, censée être plus cool que Mario, est son premier argument. Un autre argument de Sega est la puissance de sa console. Et l’un des slogans de Sega est « Megadrive does what Nintendon’t » (qui veut dire « La Megadrive fait ce que Nintendo ne fait pas. ») ou « Sega, c’est plus fort que toi ! ».

Alors que Sega positionne la Megadrive comme une console disposant de titres plus matures, Nintendo met en avant l’avance technologique de la SNES. Avec une plus large bibliothèque de jeux et un prix plus bas, la SNES gagne des parts de marché. La Super Famicom devient rapidement leader au Japon, puis en occident.

Main mise sur les développements de jeux

Tout au long de la commercialisation de la NES, Nintendo maintient un contrôle exclusif sur les titres sortis sur ses consoles : chaque jeu doit être approuvé par la firme japonaise, un développeur tiers ne peut sortir que cinq jeux par an, ces jeux ne peuvent sortir sur d’autres consoles qu’au plus tôt deux ans après, et Nintendo reste le fabricant et le fournisseur exclusif des cartouches de jeu.

En novembre 1994, l’éditeur Rare sort Donkey Kong Country, un jeu de plates-formes avec des modélisations 3D et des textures pré-rendues sur des stations de travail Silicon Graphics.

Face à la sortie des plateformes 32 bits, la SNES perd progressivement des parts de marché. Au Japon, la console sera produite jusqu’en septembre 2003, et de nouveaux jeux furent produits jusque fin 2000. La Nintendo 64 lui succédera.

Caractéristiques :

  • Date de sortie en Europe: 11 avril 1992
  • Fin de production au Japon: septembre 2003
  • Unités vendues: 49,10 millions
  • Média: cartouche ROM
  • CPU: 16 bits 65c816 Ricoh 5A22 à 3,58 MHz

Ressources pour collectionneur :

Mode d’emploi de la console : ici (en cours de MAJ)

Face avant de la boite de la Super Nintendo

LAISSER UNE REPONSE