Découverte d’un gène regénérateur des tissus

3
37973

Les études sur la repousse des cheveux, du cartilage, des os, des tissus  occupent une place importante dans la recherche. Mais c’est par hasard qu’a été découvert Lin-28 homolog A, un gène dont les vertus suscitent un vif intérêt à la fois chez les chercheurs comme chez le commun des mortels, car il permet une régénérée des cellules très rapide.

On constate que chez les jeunes animaux, la capacité à « réparer » les tissus est plus prononcée que chez les adultes. Selon des chercheurs du Programme de cellules souches de l’Hôpital de Boston il est possible de réactiver un gène dormant appelé Lin28a. Ce gène est actif dans les cellules souches embryonnaires et des chercheurs ont réussi à provoquer une repousse des cheveux et la réparation de cartilage, d’os et même de peau chez une souris.

L’étude a également constaté que Lin28a favorise la réparation des tissus, grâce en partie, à l’amélioration du métabolisme des mitochondries (des moteurs produisant l’énergie des cellules). Les résultats de cette étude ont été publiés en ligne par la revue Cell le 7 Novembre.
De nombreux efforts pour améliorer la cicatrisation et la réparation tissulaire n’ont rien donné, mais la modification  du métabolisme constitue une nouvelle stratégie qui pourrait mener au succès.

La plupart des gens pensent naturellement que les facteurs de croissance sont les principaux acteurs de la cicatrisation des plaies, le métabolisme de base des cellules peut s’avérer comme un frein à la capacité de réparation des tissus. En réactivant Lin28, les cellules se sont comportées comme des embryons au cours de leur phase de croissance rapide.

Cellule Lin 28 A
Ce gène de « jouvence » est abondant dans les cellules souches embryonnaires et agit en se liant à l’ARN (l’acide ribonucléique). Lin28a améliorerait également la production d’enzymes métaboliques dans les mitochondries, les structures qui produisent de l’énergie pour la cellule. Par montée en régime de la bioénergétique d’une cellule, Lin28a permettrait donc de générer l’énergie nécessaire pour stimuler et développer de nouveaux tissus et d’améliorer la cicatrisation.Cependant Lin28a n’a pas permis de régénérer le tissu cardiaque pour des raisons encore inconnues. Bien que d’autres facteurs doivent être étudiés, ce gène pourrait donc jouer un rôle clé dans l’élaboration de médicaments accèlérant les processus de guérison.

3 COMMENTAIRES

  1. C’est quand même un peu triste de constater que la plupart des nouvelles découvertes scientifiques se font aux USA

  2. Finalement la recherche à un coût mais avec ce type de médicament on peut sans doute réduire les frais liés aux soins. La recherche médicale s’avère donc un bon investissement

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here