Méditation : Des effets très bénéfiques pour la santé

0
1340

La méditation est en train de sortir de son ghetto religieux pour devenir une discipline laïque au service de la santé des malades. De plus de plus en plus d’études confirment les bienfaits de la méditation pour de nombreux troubles et maladies :  Méditation, santé et médecine font donc très bon ménage.

meditation-hopital

Il en est de même dans les publications scientifiques, où de nombreuses études s’intéressent aux bénéfices de la pratique. Ces dernières années, les travaux en la manière se multiplient et un le diplôme « médecine, méditation et neurosciences » a vue le jour à Strasbourg. Ce dernier est destiné aux médecins, psychologues et scientifiques ayant une implication dans la prise en charge des personnes et l’investigation des champs scientifiques concernés par le stress, la méditation et le lien corps-esprit. Nombreux sont les troubles et maladies qui tirent avantage des effets de la méditation.

La méditation permettrait ainsi de réduire le stress et l’anxiété, prévenir les rechutes dépressives et diminueraient le vécu douloureux. Mais les bienfaits de la méditation ne s’arrêteraient pas là, et d’autres domaines sont en cours d’étude d’autres comme l’abaissement de la tension artérielle, l’augmentation de l’immunité et même le ralentissement du processus de vieillissement.

D’après les études menées, il est nécessaire de la pratiquer régulièrement, environ une heure par jour pour en tirer le plus de bénéfice. Si la méditation est bonne pour la santé, elle ne guérit pas et ne peut se substituer aux autres techniques médicales. La méditation permet avant tout de mieux vivre et ne doit pas être considérer comme une thérapie à part entière.

Les scientifiques, en étudiant les taux de l’hormone du stress le cortisol, ont découvert que se concentrer sur le moment présent diminue sa présence dans le sang et par conséquent le stress. Une très récente étude a démontré la relation directe entre attention et stress. Les chercheurs ont démontré que plus un individu parvenait à mobiliser son attention sur une expérience sensorielle, plus son taux de cortisol baissait.

Une association qui renforce de nombreux travaux menés sur les bénéfices de la méditation et d’autres techniques sur les affections liées au stress.

Une étude américaine montre que la pratique régulière de la méditation modifie durablement le fonctionnement du cerveau. La méditation modifie le fonctionnement de l’amygdale, une zone du cerveau associée au traitement des émotions et impliquée dans les émotions telles que la peur, l’aversion et l’anxiété. Elle permettrait ainsi une moindre sensibilité émotionnelle aux stimulations extérieures à l’origine de stress. Autre bonne nouvelle, ces modifications durables semblent pouvoir apparaître assez rapidement, après seulement 8 semaines.

L’étude est visibles à cette adresse Effects of mindful-attention and compassion meditation training on amygdala response to emotional stimuli in an ordinary, non-meditative state »

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here