La Direction Générale de l’Armement a présenté Hercule, son projet d’exosquelette

0
4908

 

A l’occasion de Millipol 2011, le Salon mondial de la sécurité intérieure des Etats, organisé Paris, la Direction Générale de l’Armement (DGA) a présenté sur son stand quatre innovations, dont l’une en exclusivité baptisée HERCULE. Il s’agit d’un prototype de « cobot », c’est-à-dire d’un robot collaboratif, fruit d’un programme de recherche lancé par la DGA et confié à la société RB3D, spécialisé dans spécialisée dans la conception et la fabrication d’outillage intelligent et notamment l’assistance aux gestes. Véritable concentré d’innovations, celui-ci est destiné à assister le port et la manipulation de charges lourdes pour un soldat, un membre d’une unité d’élite ou encore un sauveteur.

 

Hercule exosquelette Hercule se compose pour le moment d’une structure dorsale et de jambes mécatroniques. Il devrait être complété prochainement par des bras robotiques.
Les batteries lui autorisent une autonomie de 20 km pour une vitesse de 4 km/h.
Sa structure permet de porter des charges allant jusqu’à 100 kg.

Hercule, «s’enfile» comme un manteau, nul besoin de le relier à des capteurs posés sur le corps, il détecte, grâce à son intelligence, les mouvements de l’utilisateur et les accompagne en les rendant plus amples et en les renforçant.

Le projet d’exosquelette Hercule a nécessité un développement estimé à 2,6 millions d’euros. Ses premiers tests de qualification auront lieu en 2012 et sa commercialisation est prévue pour 2014. Il pourrait même équiper l’armée française en 2015.
Son prix serait estimé pour le moment à 20.000 euros.

 

Vidéo de l’exosquelette Hercule

LAISSER UNE REPONSE