Les diamants produits en laboratoire plus vrais que nature

0
149

L’entreprise Diam Concept produit des diamants en laboratoire en s’appuyant sur des technologies de pointe basée sur des réacteurs à plasma CVD.

Cette Startup basée dans le nord de Paris, est étroitement liée avec le CNRS et l’Université Paris 13. Elle compte parmi ses clients les grands noms de la joaillerie tels que Courbet et propose des diamants 100% traçables et respectueux de l’environnement.

Les diamants de culture sont absolument identiques aux diamants de mine. Seule leur origine les distingue. Ils sont composés, comme les diamants de mines, d’atomes de carbone organisés en une structure cristalline spécifique. Ils poussent à peu près aussi vite que les diamants de mine mais ils sont extraits de leur milieu de croissance en un temps infiniment plus court.

En quoi la démarche de Diam Concept est-elle intéressante

L’extraction de diamants de mine est de plus en plus décriée en raison de ses impacts humains et  écologiques qu’elle engendre. Les conditions de travail sont souvent déplorables et les mines à ciel ouvert ont un impact négatif sur l’environnement. Faire pousser des diamants permet d’éviter ces effets négatifs.

Un autre intérêt réside en un coût de production moindre avec pour conséquence des prix de vente environ 30 % en dessous d’un diamant minier. Ainsi, en 2018, 6% des solitaires de plus de 0,3 carat vendus en France étaient de synthèse.

Un article publié le 11 septembre 2018 dans le New York Times donne plus de détails sur la percée des pierres de laboratoire dans le marché  de la pierre précieuse.

Diam Concept, qui devrait vendre une centaine de diamants en 2019, estime avoir suffisamment stabilisé son processus pour intensifier sa production: l’équipe de cinq personnes s’apprête à rejoindre le centred’innovation du groupe Air Liquide.

Comment cultive-t-on un diamant ?

Diam Concept produit ses diamants de culture en utilisant un réacteur plasma CVD qui reproduit un procédé à l’œuvre dans l’univers.

Le plasma utilisé est composé d’hydrogène moléculaire et de méthane. La décharge de plasma est établie dans une cavité résonante à micro-ondes. De cette manière, les atomes d’hydrogène et les radicaux contenant du carbone se forment progressivement. Ces plasmas sont des gaz ionisés composés d’électrons, d’ions et d’éléments excités électroniquement qui produisent des couleurs comparables à celles des aurores boréales.

Un diamant étant composé de carbone, ces plasmas créent les conditions pour que ce carbone se dépose atome par atome.

Il faut entre trois et six semaines pour produire des diamants identiques à ceux extraits d’une mine contre  un milliard d’années pour un diamant minier. Le vrai défi est de créer des pierres les plus blanches possibles et suffisamment épaisses pour être utilisées en joaillerie. Il est également possible de les colorer en ajoutant de l’azote.

Les diamants artificiels ont les mêmes propriétés que les diamants naturels et ces deux types de diamants ne peuvent pas être distingués à moins d’utiliser des méthodes très sophistiquées.

Plus d’information : diamconcept.eu/fr/

LAISSER UNE REPONSE