Les maelströms, gigantesques tourbillons marins

0
47275

Qu’est ce qu’un maelström ?

Un maelstrom, ou malstrom, est un puissant tourbillon qui se forme dans la mer ou dans un fleuve. Du danois malstrøm composé de male (« tourner ») et de strøm (« courant ») apparenté à l’anglais stream. Il peut être créé par un courant de marée ou par le courant d’un fleuve.

Le terme provient d’une zone particulièrement agitée par le courant de marée entre deux des îles Lofoten en Norvège. Il a pris les proportions légendaires d’une espèce d’entonnoir dont aucun bateau ne pourrait sortir, comme le Charybde sicilien.

Il est utilisé par Edgar Allan Poe pour sa nouvelle Une descente dans le maelstrom, par Jules Verne dans Vingt Mille Lieues sous les mers et dans Un hivernage dans les glaces et par Arthur Rimbaud dans "Le Bateau Ivre". Lors de la bataille finale du film Pirates des Caraïbes 3, les navires de Jack Sparrow et Davy Jones s’affrontent en tournant autour d’un gigantesque maelstrom.

Définition Wikipedia Malström

Ce terme vient de la mythologie nordique qui décrit un tourbillon gigantesque et extrêmement puissant qui engloutit navire et êtres humains. Ces tourbillons sont présents un peu partout sur terre et sont associés soit à des forts courants marins qui changent de sens périodiquement, soit à des sorties de fleuves.

Vue aérienne d'un maelström
Vue aérienne d’un maelström

Où trouve t-on les plus grands maelströms ?

Le plus puissant maelstrom se trouve par ailleurs à proximité des îles Lofoten, il s’agit du Saltstraumen. Le climat à proximité des îles Lofoten est extrêmement orageux ce qui est un des facteurs qui donnent naissance à ces grands tourbillons. Toutes les six heures, 400 millions de mètres cube d’eau s’engouffrent à des vitesses pouvant atteindre 20 nœuds (40 kilomètres/heure) dans un bras de mer de 150 mètres de large et 3 kilomètres de long qui relie le Saltenfjord et le Skjerstadfjord.

Le maelström est dangereux pour les petits bateaux car il forme un entonnoir dans lequel s’engouffre l’eau à la surface. Ces tourbillons sont présents un peu partout sur terre et sont associés soit à des forts courants marins qui changent de sens périodiquement, soit à des sorties de fleuves.

 



Sur cette vidéo, parmis les plus puissants maelström à Salstraumen, en Norvege

 

Le troisième plus grand maelström dans le monde se trouve dans le détroit relativement étroit de Corryvreckan. Les courants de marée extrêmes génèrent des flots tourbillonnant en partie en raison de leur emplacement entre deux îles au large de la côte ouest de l’Écosse et d’un fond fond océanique pyramidal.

Maelström de Corryvreckan
Maelström de
Corryvreckan

Le troisième plus grand maelström dans le monde se trouve dans le détroit relativement étroit de Corryvreckan. De puissants courants marins génèrent des flots tourbillonnant en partie en raison d’un emplacement entre deux îles au large de la côte ouest de l’Écosse et d’un fond océanique pyramidal. Corryvreckan était autrefois classé zone dangereux pour la navigation ce qui n’empêcha pas l’écrivain George Orwell d’y voyager.
Certains scientifiques écossais ont jeté un mannequin avec un gilet de sauvetage dans le Corryvreckan lors d’un documentaire intitulé « Lethal Seas ». Le mannequin de taille humaine a disparu dans le tourbillon et fut retrouvé loin du lieu d’origine avec des traces qui démontraient qu’il avait raclé les fonds marins à 80 mètres de profondeur.

 

Maelström et fascination populaire

La fascination populaire, particulièrement inspirée par ces entonnoirs d’eau de mer a été supplanté ces derniers temps par la fascination de trous noirs, dont l’appétit cosmique est beaucoup plus grand que celui de simples tourbillons océaniques.
Ce terme vient de la mythologie nordique qui décrit un tourbillon gigantesque et extrêmement puissant qui engloutit navire et êtres humains.
Les anciens Scandinaves avaient un autre nom pour le maelström le « havsvelg » qui signifie « trou dans l’océan », parce qu’ils pensaient que c’était une ouverture sans fond dans lequel l’eau s’écoule.
Une ancienne croyance laissait croire que le maelström engloutissait l’eau jusqu’à l’autre bout de la terre, ce qui expliquait pourquoi hommes et bateaux ne réapparaissaient jamais.

LAISSER UNE REPONSE