Opportunités et difficultés liées au Big Data

0
2379

Big Data, une évolution majeure de l’approche « données » au sein de l’entreprise

Le Big Data permet l’analyse et l’exploitation de grandes masses de données le plus souvent non structurées.
De nombreuses entreprises ont vue le jour sur le créneau, conscientes qu’il s’agit d’un marché particulièrement prometteur.
Ainsi Cloudera, MFG Labs, 10gen, Hadapt, Infochimps, Datastax, Mapr, Pervasive Datarush, Factual, Acunu, Apixio et bien d’autres ont été créées il y a moins de deux ans pour se positionner sur le Big Data.

Le Big Data est  un phénomène en rupture totale avec l’informatique traditionnelle. C’est au fond une réponse à une interconnexion toujours plus grande et à un coût de stockage de plus en plus bas.

 

Big Data, Big Opportunité ?

Chaque entreprise est assise sur un véritable trésor inexploité, une manne d’information qui selon certaines études représenterait plus de 90% des données en sa possession.
Les données concernées sont de tout ordre : comptes rendus techniques et fonctionnelles, transactions marchandes en ligne, commentaires sur les réseaux sociaux, forum, blogs…
Au fil du temps ces données augmentent et sans filtrage ou traitements adéquates occultent un certain nombre d’opportunités de développement, de croissance et de productivité.
Dans ce domaine, le secteur financier a pris une longueur d’avance. Les traders disposent d’une pléthore d’indicateurs les aidant à capter les tendances des marchés et à mieux prendre les décisions. Ils se penchent d’ors et déjà sur les réseaux sociaux dont les graphes relationnels permettent d’étudier la propagation d’une « épidémie ».
L’un des intérêts du Big Data réside en la possibilité de dégager tendances très rapidement donc de réduire les délais d’analyse et de réaction.
Globalement le Big Data répond à des besoins d’ordre analytique où l’indexation, la transformation, la recherche et l’élaboration de modèles font des merveilles.

 

Big Data et secteurs économiques

Je viens de faire allusion à la finance, pionnière en la matière,  mais sur le fond tous les secteurs économiques pourraient en tirer des bénéfices.
L’étude de données issues des blogs, réseaux sociaux et autres forums permet aux fabricants de toutes sortent d’être à l’écoute des goûts de leurs clients, d’être en phase avec les tendances. Concernant l’E-Réputation, domaine où l’écoute et la réactivité sont les éléments clés, le Big Data permet de d’être informé en permanence.
Le secteur public pourrait lui aussi profiter grandement du Big Data. L’étude de Markess International publiée début mars met en évidence un certain nombre de domaines clés où la valeur ajoutée du Big Data est importante.

Big Data et Datawarehouse Il s’agit notamment de la GED, la mise en œuvre de référentiels de données basée sur une approche transversale inter-administrations, et dans le contexte de la relation usager, le traitement des demandes qui font appel à divers services ou ministères.

Le secteur décisionnel des grandes et moyennes entreprises profite également du Big Data. Dans sa dernière solution informatique, l’éditeur leader de solutions décisionnelles Jaspersoft vient d’introduire un indice Big Data qui évalue la demande.

 

Big Data et analyse prédictive

 

L’analyse prédictive (ou data mining) exploite un ensemble d’événements observés et historisés afin de prévoir l’évolution d’une activité à partir d’algorithmes de projection. Cette méthode peut s’appliquer à la gestion de la relation client pour prédire le comportement d’un client ou dégager les futures tendances d’achat. Ici aussi le Big Data peut conduire à un enrichissement

 

Les difficultés liées au Big Data

L’un des obstacles les plus importants réside en la capacité à traiter de façon pertinente une masse de données très importante. Contrairement aux algorithmes traditionnels, il faut raisonner différemment, leur exploitabilité s’appuie sur approche totalement différente, le plus souvent incrémentale et basée sur des indicateurs contextuels de type mots clés.
A contrario, le manque de données de certaines entreprises rend difficile et peut pertinente son exploitation.
La plupart du temps chaque service dispose de données cloisonnées qui lui sont propres. Elles sont exploitées au sein de systèmes d’information spécifiques et peu ouverts. Le manque d’interopérabilité de l’information au sein de l’entreprise est un facteur de difficulté.

 

Difficulté du Big Data dans l'entreprise
Les plus grandes difficultés à exploiter le Big Data dans le marketing. Source : Marketingprofs

Le calcul du ROI d’un projet Big Data soulève lui aussi beaucoup d’interrogations car il est souvent difficile de chiffrer avec précision les bénéfices pouvant en être tirés.

 

En conclusion

Les données traditionnelles règnent encore mais l’usage de données non structurée en partie issues de l’activité en ligne de l’informatique mobile et les médias sociaux a de beaux jours devants elle. Sa faculté à donner du sens à des volumes de données inexploitées est une belle opportunité de développement et de productivité. Le Big Data traduit un mouvement de fond amorcé depuis un peu moins de 10 ans et visant à dépasser les limites des bases de données traditionnelles.

LAISSER UNE REPONSE