Prévenir et soigner le mal de dos

0
1908

80 % des français souffrent de mal de dos au moins une fois dans leur vie et c’est souvent brutalement que notre dos nous rappelle à quel point nous le sollicitons.

Les causes du mal de dos

Le lumbago, cette douleur aiguë qui survient au niveau des vertèbres lombaires, est un symptôme. Il traduit une lésion musculaire ou ligamentaire provoquée par un mauvais mouvement. Le lumbago est la cause la plus fréquente des fortes douleurs ressenties au dos et peut être le symptôme d’une hernie discale ou d’une arthrose. Le lumbago est généralement du à de mauvaises postures. La plupart des douleurs du dos, aiguës ou chroniques, peuvent être imputées à de mauvaises postures lors des moments de relâchement du dos.

Les problèmes de disque, également connus sous le nom de douleur dorsale d’origine discale, peuvent se déclarer de 2 manières. La matière gélifiée à l’intérieur du disque peut soit sortir de son espace habituel, soit faire une poussée brutale au travers de la garniture cartilagineuse du disque. Lorsque cette matière déborde et appuie sur un nerf, elle provoque une vive douleur et s’appelle une hernie ou hernie discale. La douleur discale s’amplifie en général, en l’espace de quelques jours. Elle disparaît habituellement en 4 à 6 semaines, mais elle peut très bien se poursuivre sous la forme d’une douleur lancinante.

Un poids excessif peut être à l’origine du mal de dos sollicitant la colonne vertébrale de façon trop important lors de certains mouvements.

Les douleurs articulaires dans le bas du dos peuvent se propager jusqu’à l’arrière des cuisses. Elles se traduisent par une douleur violente et soudaine ressentie lors de la blessure ou quelques jours plus tard. Une personne qui éprouve des difficultés à sortir d’une voiture ou de son lit souffre souvent de douleurs articulaires dorsales. Il a été démontré que de longues périodes sans exercice peuvent accentuer les troubles du dos.

Comment soulager la douleur d’un mal de dos ?

Le lumbago ne dure quelques jours, mais tend à récidiver dans un tiers des cas. Lorsque la douleur est forte, une mise au repos permet de relâcher la contracture musculaire. Mais le repos au lit ne doit pas dépasser 48 heures.

Une ceinture lombaire, ou ceinture de soutien lombaire permet de soulager le mal de dos, limiter les risques de lombalgie, sciatique, lumbago et éviter une mauvaise posture dorsale lors d’effort. Si la douleur ne cède pas,  la prise d’antalgiques pour la soulager. Utilisez un produit à base de paracétamol, d’aspirine ou d’ibuprofène, en l’absence de contre-indications. Et si vous avez encore mal, votre médecin traitant jugera s’il doit prescrire des antalgiques plus puissants et/ou des infiltrations.

ceinture lombaire

Tout ce qui génère une pression sur la racine du nerf sciatique engendre une sciatique. La cause la plus courante de sciatique, qui se caractérise par des douleurs dans la fesse et la jambe, est la pression sur un nerf rachidien exercée par un disque ou une excroissance osseuse. La douleur s’accentue habituellement sur un certain nombre de jours et peut durer jusqu’à plusieurs semaines.

Environ deux semaines après la crise aiguë, les séances de kinésithérapie avec des massages lents et profonds des lombaires et des hanches apportent un soulagement. Puis les échauffements, étirements et renforcements musculaires prennent le relais. Après le feu vert du médecin traitant, quand la douleur a déjà diminué, la manipulation par un ostéopathe compétent est reconnue comme efficace. La kinésithérapie est remboursée, mais pas l’ostéopathie.

Réapprendre à bien se tenir permet d’éviter bien des raideurs. Beaucoup de personnes se tiennent mal s’en même le savoir. Adopter des bonnes postures requière de la concentration et des efforts. La respiration abdominale et les étirements relâchent les muscles, la cage thoracique s’ouvre et les articulations sont plus mobiles. Seule une approche thérapeutique peut corriger durablement une mauvaise posture. Ainsi, le postologue va devoir déterminer d’où proviennent les défauts puis stimuler les capteurs nerveux à l’origine de l’orientation et de la stabilité. Le corps fonctionne à l’économie et il arrive qu’une personne ne se tienne pas droite pour compenser un déséquilibre initiale.

Comment prévenir le mal de dos ?

Dans la plupart des cas, les troubles du dos ne sont pas dus à des affections sous-jacentes. Ils sont, la plupart du temps, causés par le vieillissement, l’usure et la mauvaise posture. Il est donc important d’identifier quel(s) mouvement(s) sont à l’origine. du mal de dos. Les  lombalgies sont souvent dues à une mauvaise position de la tête penchée par exemple pendant des périodes de somnolence dans les transports. Lors de ces postures les vertèbres ne sont plus soutenues par les muscles et ligaments. Soumises alors à des tensions anormales, les articulations du dos souffrent. Enfin, le matelas ne doit pas être trop ferme, pour permettre aux épaules et aux hanches de s’enfoncer doucement. De même, l’oreiller ne doit être ni trop haut ni trop plat pour ne pas provoquer de courbure au niveau des cervicales.

La marche rapide (avec des chaussures adaptées), le cyclisme, la méthode Pilâtes et la natation constituent d’excellents exercices pour les personnes souffrant du dos. Concernant la natation, le dos crawlé est excellent, mais la brasse est à éviter  si l’on cambre beaucoup la tête comme le font certains nageurs peu expérimentés.

Les autres exercices qui s’avèrent utiles sont ceux qui renforcent les muscles de l’abdomen et du tronc, comme les redressements assis et les planches abdominales.

Si vous souffrez du dos alors que vous êtes assis, placer un coussin au niveau des reins permet de soulager la douleur.

Si vous passez des heures au bureau devant votre ordinateur, installez-vous bien en face de l’ordinateur, le bas du dos calé contre le dossier de votre chaine. Le siège doit être assez haut et ferme. Placez votre tête bien droite et relâchez vos épaules.

Les exercices pour tonifier sa posture

Si vous avez tendance à vous vouter : Faire de rotations d’épaules vers l’arrière pour détendre les trapèzes puis haussez doucement les épaules vers les oreilles en inspirant. Maintenez cette position pendant 5 secondes puis relâchez-vous.

Pour renforcer le dos vous devez consolidez la sangle abdominale et les muscles du dos. Asseyez vous sur une chaise puis, les mains derrières la tête, penchez le buste vers l’avant, dos droit. Levez les bras (ils doivent être alignés avec le dos) puis soulevez un pied d’une quinzaine de centimètre du sol pendant 5 secondes. Relâchez, puis recommencer avec l’autre pied.

 

Vidéo : Mal au dos

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here