Surveillance de l’eau via des mico-satellites

0
1

Une nouvelle plate-forme micro-satellite utilisera une imagerie thermique améliorée pour surveiller la disponibilité de l’eau dans le monde entier.
L’agriculture mondiale est confrontée à une série de défis complexes si elle veut nourrir la population croissante de la planète. Une certitude, cependant, est que plus d’eau sera nécessaire pour produire cette nourriture supplémentaire. Dans le même temps, le changement climatique et la dégradation des terres exercent également une pression accrue sur les ressources en eau. Les agences spatiales américaines et françaises s’étaient alliées pour surveiller les ressources en eau sur terre, grâce à un satellite nommé SWOT. Cette fois c’est l’Allemagne qui, via la start-up Constellr, travaille maintenant à améliorer la façon dont l’eau est utilisée dans l’agriculture.


Les satellites de Constellr permettent de détecter le stress hydrique précoce grâce à l’imagerie thermique. Selon l’entreprise, ces données peuvent contribuer à améliorer le rendement, à réduire les coûts d’exploitation et à optimiser la gestion des ressources et de la chaîne d’approvisionnement. Un premier lot assurant la surveillance infrarouge thermique (LisR) a été lancée en février vers la Station spatiale internationale (ISS). Elle sera suivie du lancement de la première phase d’une constellation de microsatellites, à partir de 2023.
Les instruments effectueront des mesures au-delà des longueurs d’onde infrarouges pour calculer avec précision la température de surface et mesurer la distribution et la composition de l’eau. Il sera alors possible pour Constellr de calculer les températures de surface terrestre (LST), une variable environnementale clé au cœur des cycles de l’eau, du carbone et de l’énergie. Des LST précis permettront également de réaliser des calculs, tels que le taux d’évapotranspiration et la disponibilité de l’eau, de manière beaucoup plus fiable qu’il n’est actuellement possible.


Les applications répandues de la technologie de Constellr sont claires et le Dr Lina Hollender, directrice commerciale de Constellr,déclare : « Depuis le lancement de LisR, nous avons constaté une attraction significative du marché, avec des perspectives internationales. Nos données pourraient être utiles dans une gamme d’applications agricoles commerciales. »
Site Web :constellr.space

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here