Tour d’horizon des bateaux électriques

0
449

L’enjeu écologique et la réglementation de certains plans d’eau poussent au développement des bateaux électriques.
2018 une année pleine de restructuration et dans lancement de nouveau projets.

2018 fut une année de consolation des acteurs avec le rachat par le groupe Deutz du leader allemand des moteurs électriques pour la plaisance, Torqeedo.De son côté le suédois Volvo Penta a présenté sa stratégie pour offrir des moteurs hybrides dès 2021, tandis que le finlandais Oceanvolt lançait la fabrication de ses propres batteries. Du côté français, Watt&Sea, spécialiste des hydrogénérateurs, lançait son pod saildrive pour la propulsion de petits bateaux.

 

 

Des évolutions législatives en faveur des bateaux électriques

Juin 2019, l’Assemblée Nationale a adopté le projet de loi d’orientation des mobilités qui a pour objectif global d’engager la transition du secteur des transports, notamment en terme écologique. Mais à côté des dispositions très médiatiques comme la limitation à 80 km/h, la fin des voitures à énergies fossiles en 2040 ou l’incitation à l’utilisation du vélo, la plaisance est également concernée par plusieurs articles. L’un des objectifs fixés est de faciliter l’accueil des bateaux électriques dès 2022

Le texte prévoit notamment « qu’à compter du 1er janvier 2022, dans les ports de plaisance d’une capacité de plus de cent places, au moins 1% des postes à quai bénéficiant d’une disposition privative d’un an sont réservés à des navires électriques ».

Ceci renforce la dynamique autour des bateaux électrique et l’innovation dans ce secteur.

De sont côté, l’Association Française pour le Bateau Electrique (AFBE), a pour objectif principal d’aider à développer la filière des bateaux à propulsion électrique et hybride

Quels sont les bateaux électriques commercialisés ou en projet

 

Pour les balades le Bagou 7.0

Le Bagou 7.0 est un catamaran tout électrique. Il bénéficie d’une motorisation électrique avec une option thermique. Les coques sont conçues pour accueillir des batteries ou un réservoir d’essence pour les moteurs thermiques. Et si le Bagou 7.0 est avant tout conçu pour naviguer proprement et silencieusement, notamment sur des lacs ou des canaux, il pourra néanmoins recevoir des moteurs thermiques jusqu’à 2×75 CH.

Sa carène avec ses deux étraves inversées permet de naviguer en consommant un minimum d’énergie et de laisser un sillage propre, pour des sorties sur l’eau empreintes d’efficience et de performances énergétiques.

Pour la plaisance, le Zen Pro 580 de Naviwatt

Le Zen Pro 580 de Naviwatt est un semi-rigide à vocation professionnelle. « On vise le marché des services des ports de plaisance. Le bateau est certifié en division 236 des Affaires Maritimes. » explique Bérenger Laurent, associé en charge du business développement du chantier. Le Zenpro offre toutes les caractéristiques du bateau idéal pour les ports de plaisance. Certifié par la D222, il remplit avec classe l’ensemble des tâches du bateau portuaire. Grâce à la coopération de BMW et Torqeedo, ce semi-rigide électrique bénéficie d’une technologie au plus haut degré de sécurité industrielle. Le système est constamment contrôlé et permet de signaler la moindre fuite de courant.

Le Quad 44

Quad Marine, une société californienne, travaille à la conception de catamaran électrique arrondi et surélevé en vue d’améliorer la performance, la sécurité et l’espace habitable. Un catamaran qui se destine à la plaisance comme au marché du charter. . Les unités électriques se trouvent dans chaque coque. Les batteries sont également situées dans la coque, isolée des zones de vie, tandis que le roof recouvert de 25m2 panneaux solaires fournissent plusieurs kilowatts de puissance.

Aero 48

Aero 48 est un catamaran éléctro-solaire, mis en chantier en 2012 par la société belge Aerofleet. Ce projet résolument tourné vers l’avenir est axé sur le développement durable et a été mené conjointement avec plusieurs entreprises et universités dont le Centre spatial de Liège. Il a été réalisé à la demande d’un client suisse qui partira au printemps faire le tour du monde par les 3 caps.

Le Silent 80, le plus grand catamaran à propulsion solaire

Silent-Yachts est un chantier autrichien spécialisé dans la construction de catamarans propulsés à l’énergie solaire. Il a présenté son plus grand modèle jamais construit à ce jour : le Silent 80. Après le Silent 55 et le 64, l’entreprise a levé le voile sur son plus grand modèle  dont le lancement officiel est prévu pour 2020.

YESS

Dans le cadre de la transition écologique, Paris Yacht Marina propose une solution “zéro émission” pour les évènements réalisé à Paris. Il ne s’agit pas d’un yacht hybride mais bien d’un navire propulsé à 100% par un moteur électrique. Ce yacht de luxe destiné à la location de bateau évènementiel au sein de Paris Yacht Marina, sera construit par un chantier naval français. Long de 33 mètres et capable d’accueillir jusqu’à 80 passagers, YESS, dont le lancement est aujourd’hui prévu pour la fin 2019, sera un navire « 0 émission ». Il disposera de batteries lithium-ion qui fourniront l’énergie du bord (climatisation, éclairage, cuisine…) et celle des systèmes de navigation, dont la propulsion, avec un moteur électrique et des propulseurs fournis par Hydro Armor. Afin d’éliminer les problématiques de puissance disponible et de rendement de la propulsion électrique, une solution a été trouvée grâce à l’emploi de pompes et de pods hydrauliques.

La silhouette de ce yacht a été conçue dans un style très épuré et d’un gabarit compatible avec la hauteur des ponts de Paris.

Un grand salon intérieur et un pont-terrasse supérieur permettront de profiter pleinement en croisière d’une vue magique sur les plus beaux monuments de la capitale.

LAISSER UNE REPONSE