Un homme paralysé utilise un exosquelette contrôlé par son cerveau pour marcher

0
278

Le système utilise des électrodes pour collecter les signaux du cerveau et déterminer quelles zones du cerveau deviennent actives lorsque le patient songe à marcher.

Dans le cadre d’une avancée majeure, une équipe de Clinatec et de l’Université de Grenoble ont mis au point un exosquelette connecté à des capteurs cérébraux permettant à un homme paralysé de marcher. L’exosquelette est suspendu à un harnais aérien. Il ne permet pas un mouvement indépendant, mais constitue un grand pas en avant.

Plusieurs groupes de neuroscientifiques ont travaillé sur des moyens de donner aux personnes atteintes de lésions de la moelle épinière le contrôle de leur corps. Cependant, la plupart d’entre eux reposent sur l’insertion d’électrodes ultra-fines dans le cerveau, ce qui peut entraîner des infections et d’autres problèmes. Pour résoudre ces problèmes, l’équipe française a posé des électrodes sur le cerveau, préservant ainsi toute infection éventuelle en dehors de la membrane externe du cerveau.

Le patient était un ancien opticien qui s’était cassé le cou lors d’une chute il y a quatre ans. La première étape a consisté à implanter deux enregistreurs de chaque côté du crâne du patient. Les enregistreurs contenaient des électrodes qui collectaient les signaux du cerveau et permettaient aux chercheurs de déterminer les zones du cerveau devenues actives lorsque le patient pensait à marcher. Au fil du temps, le système a appris à traduire des schémas neuronaux d’activité spécifiques en mouvements et à envoyer ces commandes à l’exosquelette.

Le patient, appelé dans la recherche sous le nom de Thibault, a déclaré qu’il « se sentait comme le premier homme sur la lune. Je n’avais pas marché depuis deux ans. J’avais oublié que j’étais plus grand que beaucoup de gens dans la pièce. C’était très impressionnant. »

Email: contact@clinatec.fr

Site web: clinatec.fr

LAISSER UNE REPONSE