Une jante en titane imprimée en 3D

2
1319

Pour démontrer ce qui pourrait être commercialisé dans un avenir proche, HRE Wheels, basée en Californie, s’est récemment associée à l’équipe AddWorks de GE Additive pour créer la jante roue en titane imprimée en 3D. On dit le processus d’impression 3D plus efficace que l’usinage traditionnel.

La fusion par faisceau d’électrons implique de projeter un faisceau laser sur un lit de poudre de titane, en faisant fondre cette poudre de manière très localisée pour créer de fines couches successives de matériau solide qui sont fusionnées pour former un seul objet. Toute la poudre non fondue peut toujours être utilisée pour les impressions 3D suivantes. En revanche, lorsque les pièces sont usinées dans un bloc de titane massif, une plus grande partie du matériau est gaspillée.

Une fois les cinq sections principales de la roue imprimées, les structures de support temporaires (nécessaires au processus d’impression) ont été retirées à la main pour être recyclées. Les surfaces en regard des sections ont ensuite été usinées de manière minimale, afin de s’assurer qu’elles s’emboîtent parfaitement.

Jante HRE3D+ en titane complète

La partie supérieure des rayons est ensuite brossée à la main, après quoi un processus de nettoyage élimine les huiles et la poudre restante. Enfin, une pièce maîtresse est utilisée pour relier les cinq sections, des attaches en titane étant utilisées pour tout monter dans un cylindre de jante en fibre de carbone.

Appelée HRE3D +, la jante a été dévoilée ce mois-ci au salon Formnext de Francfort, en Allemagne.

« Il s’agit d’un projet extrêmement passionnant et important pour nous, car nous entrevoyons ce que l’avenir nous réserve concernant la conception des jantes automobiles », a déclaré Alan Peltier, président de HRE.

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE REPONSE