🏊‍♀️ Types de Piscines : Avantages, Inconvénients et Coûts

Les piscines sont un investissement durable pour votre maison et votre confort estival. Le...

Les Piscines du Futur : Technologie et Innovations Révolutionnaires 🏊‍♀️

Les piscines du futur sont en train de se métamorphoser grâce aux avancées technologiques...

Comment ajuster le pH de votre piscine : guide complet

Le pH est un paramètre crucial pour garantir une eau de piscine saine, limpide et agréable. Un pH mal équilibré peut entraîner de nombreux désagréments, comme l’irritation de la peau et des yeux, la formation de tartre, la corrosion des équipements et la perte d’efficacité des produits de traitement. Dans cet article complet, nous vous guidons pas à pas pour mesurer et ajuster correctement le pH de votre bassin.

Comprendre l’importance du pH dans une piscine

Le pH est une mesure de l’acidité ou de la basicité de l’eau, exprimée sur une échelle de 0 à 14. Un pH de 7 est considéré comme neutre, tandis qu’un pH inférieur à 7 indique une eau acide et un pH supérieur à 7 une eau basique (ou alcaline).

Pour une piscine, la plage de pH idéale se situe entre 7,2 et 7,6, avec un niveau optimal de 7,4. À ce pH d’équilibre, l’eau offre les avantages suivants :

  • Un confort de baignade optimal, sans irritation des yeux et de la peau
  • Une efficacité maximale des produits de désinfection, notamment le chlore
  • Une prévention de la corrosion des pièces métalliques et du tartre sur les parois
  • Une eau cristalline et une filtration performante

Il est donc essentiel de contrôler régulièrement le pH de votre piscine et de le corriger si nécessaire pour profiter pleinement de ces bienfaits.

Méthodes et fréquence pour mesurer le pH

Pour mesurer le pH de votre piscine, vous avez le choix entre plusieurs méthodes :

  • Les bandelettes de test : faciles à utiliser, elles changent de couleur au contact de l’eau et donnent une indication du pH par comparaison avec une échelle colorée.
  • Les gouttes de réactif coloré : vous prélevez un échantillon d’eau dans un récipient et ajoutez quelques gouttes de réactif qui colore l’eau selon le pH.
  • Le photomètre électronique : plus précis mais aussi plus coûteux, cet appareil analyse un échantillon d’eau et affiche directement la valeur du pH.

Quelle que soit la méthode choisie, prélevez toujours l’échantillon d’eau à au moins 30 cm de profondeur et loin des bouches de refoulement pour obtenir une mesure représentative.

Flintronic 4 en 1 PH

Flintronic 4 en 1 PH

Evaluation Lunil : 4 sur 5
Kit complet pour tester facilement la qualité de votre eau. Grâce à sa petite taille et son poids léger, le testeur Flintronic TDS est équipé d'un large écran LCD rétroéclairé bleu et offre des mesures fiables et faciles à lire. Sa grande plage de mesure et sa haute résolution garantissent des résultats précis et détaillés. Avec le pH-mètre Flintronic, il suffit de retirer le capuchon de protection et de plonger l'électrode dans la solution fournie pour un calibrage automatique en trois points.

Pendant la saison d’utilisation, contrôlez le pH au minimum une fois par semaine, et idéalement deux à trois fois. Testez aussi après chaque grosse affluence, pluie importante ou ajout de produit de traitement. En hiver, un contrôle mensuel suffit.

Augmenter le pH : les produits et la méthode

Si le test révèle un pH inférieur à 7,2 : vous devez ajouter un produit « pH Plus » pour le remonter. Il en existe deux types :

  • Le carbonate de sodium : le plus courant, il agit rapidement mais peut troubler temporairement l’eau. Préférez-le pour de petites corrections.
  • Le bicarbonate de sodium : d’action plus douce, il est idéal pour de grands volumes ou des remontées plus progressives du pH.

Ces produits se présentent généralement sous forme de poudre ou de granulés à diluer.

Pour traiter votre piscine, diluez toujours le pH Plus dans un arrosoir d’eau tiède avant de le répartir de façon homogène dans le bassin, filtration en marche. Respectez les doses prescrites sur l’emballage, en fonction du volume de votre piscine et de l’écart de pH à combler.

Laissez ensuite circuler l’eau pendant au moins 6 heures avant de refaire un test de contrôle. Renouvelez l’opération si nécessaire jusqu’à atteindre un pH entre 7,2 et 7,6.

Tableau des plages de pH recommandées pour l'eau de piscine
Guide des niveaux de pH optimaux pour votre piscine

Diminuer le pH : précautions et mode d’emploi

À l’inverse, si le pH mesuré est supérieur à 7,8 : vous devrez utiliser un produit « pH Moins ». Ces réducteurs de pH sont principalement à base d’acide sulfurique ou chlorhydrique et demandent certaines précautions d’emploi :

  • Portez toujours des gants et des lunettes de protection pour manipuler le pH Moins.
  • Versez le produit dans l’eau et non l’inverse pour éviter les projections acides.
  • Attendez au moins 6 heures après le traitement avant de vous baigner.
  • Conservez le pH Moins dans un endroit sec, frais et hors de portée des enfants.

Pour doser le pH Moins, référez-vous au mode d’emploi du fabricant indiqué sur l’étiquette. En général, comptez 100 g de pH Moins liquide pour 10 m³ d’eau afin d’abaisser le pH de 0,1 unité. Diluez le produit dans un arrosoir, puis versez-le devant les refoulements, filtration en route.

Contrôlez le pH après 6 heures et ajustez si besoin par de petites doses successives pour ne pas descendre en dessous de 7,2.

Vous pouvez aussi opter pour un régulateur automatique de pH qui analyse et corrige en continu le pH de l’eau par ajout dosé de pH Moins. Un confort appréciable, mais qui ne dispense pas des contrôles manuels réguliers.

Piscine d'intérieur
Piscine d’intérieur

Les autres facteurs d’équilibre du pH

Pour bien comprendre et maîtriser le pH, il faut aussi tenir compte de deux autres paramètres étroitement liés :

  • L’alcalinité totale (TAC) qui représente la teneur de l’eau en bicarbonates. Un TAC bas (inférieur à 100 mg/l) rend le pH instable, tandis qu’un TAC élevé (supérieur à 200 mg/l) « bloque » le pH et le rend difficile à ajuster. La plage idéale se situe entre 100 et 150 mg/l.
  • La dureté calcaire (TH) qui mesure la quantité de sels de calcium et magnésium dans l’eau. Une eau trop douce (TH < 100 mg/l) ou trop dure (TH > 300 mg/l) perturbe l’équilibre du pH et favorise la corrosion ou le tartre. Visez un TH entre 200 et 300 mg/l.

N’hésitez pas à faire analyser l’eau de votre piscine en début de saison pour connaître son équilibre et son pH de départ. Vous pourrez ainsi adapter votre traitement et éviter bien des désagréments.

Le type de désinfectant utilisé influe aussi sur le pH : le chlore stabilisé a tendance à l’abaisser, tandis que le brome ou l’oxygène actif sont plus neutres. Pensez-y dans le choix de votre méthode de désinfection.

Enfin, sachez que la fréquentation, les fortes chaleurs, les pluies et les apports d’eau neuve peuvent faire grimper le pH de votre bassin. Une raison de plus pour le surveiller de près et intervenir à temps !

En suivant ces conseils et en adoptant de bonnes habitudes d’entretien, vous pourrez profiter tout l’été d’une piscine parfaitement équilibrée et accueillante. N’attendez plus pour prendre soin de votre eau !

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Comment choisir la piscine idéale pour votre jardin ?

Vous envisagez d'installer une piscine dans votre jardin ? C'est un investissement important, tant...

Les piscines hors sol sont-elles imposables ?

L'installation d'une piscine hors-sol est un rêve pour beaucoup. Se rafraîchir en été, s'amuser...

10 critères pour choisir un robot nettoyeur de piscine

Choisir le bon robot nettoyeur sans fil pour votre piscine peut métamorphoser l'entretien en...