Le Foot à 5, un marché juteux en pleine expansion

0
13035
Football à 5 joueurs

Depuis 2003 plusieurs entreprises françaises se sont lancées dans le marché prometteur du football à 5. Le foot à 5 est avant tout un sport urbain qui se joue à 5 contre 5 sur un terrain synthétique de la taille d’un court de tennis. Il n’est donc pas nécessaire de disposer d’espace important pour le pratiquer ce qui le rend accessible dans les quartiers des grandes villes.

Lassés par les contraintes d'être dans un club, de nombreux sportifs en quête de liberté misent désormais sur le foot indoor, qu'ils pratiquent souvent à la sortie du travail, avec leurs collègues.

Des entreprises comme Urban Soccer, Le Five, Futbol Futbol ont su profiter de la vague dont le marché représente aujourd’hui 50 millions d’euros pour l’hexagone, soit le quart du marché européen. Le foot à 5 et a connu une très forte croissance depuis les années 2000. Créée en 2005, l’entreprise française Urban Foot a connu une croissance énorme, passant d’un chiffre d’affaires d'un million d’euros en 2006 à 12 millions en 2013. Aujourd’hui alliée à Soccer Five pour former Urban Soccer, la start-up est devenue leader du football à 5 en France.  L’entreprise dispose d’un budget de 30 millions d’euros pour gérer 27 centres répartis dans toute la France.

La part de marché du football à 5 n’est pas négligeable. Un terrain de football à 5 fait peu ou prou la même superficie qu'un court de tennis. Pour remplacer de la terre battue par une pelouse synthétique, comptez entre 15 000 et 40 000 euros en fonction des aménagements annexes. Et en louant un terrain entre 50 et 120 euros de l'heure, l'équipement peut être rentabilisé en deux ans. Le modèle économique de ses salles s’appuie également sur la multi-modalité. La majorité de ces complexes sont avant tout des lieux de vie qui dépassent le cadre du football, puisqu'on peut y regarder un match entre amis autour d'un verre ou dîner sur place. On peut imaginer développer des services annexes comme immortaliser un match au travers de vidéos prises par des caméras situées dans la salle.

Alors que le marché du football est saturé celui du foot à 5 est en pleine croissante. En moyenne, 5 nouveaux complexes sportifs de foot à 5 voient le jour par an. Le phénomène du foot à 5 intéresse aussi d'anciens pros du ballon rond, qui investissent une partie de leurs deniers dans ces terrains affichant complet. Il y a quelques mois, Zizou a ainsi planté ses cages à Aix-en-Provence, en inaugurant le Z5. De son côté, le Temple du Foot, qui gère 24 centres, est passée d’un chiffre d’affaires de 850.000 euros en 2009 à 13 millions en 2013. Et dans la mesure où le modèle français s’exporte bien, l’entreprise prévoit un développement rapide de ses activités dans le reste de l’Europe.

Fort de ce succès plusieurs équipementiers ont été attirés par ce marché lucratif. Umbro a ainsi été le premier à dégainer sa gamme dédiée au foot à 5. Nike, avec Nike five, et Adidas, avec Adi5, ont eux-aussi suivi le mouvement. Les trois concurrents s'affrontent pour implanter leurs boutiques au sein des principaux centres privés.

En France, la croissance du foot à 5 connait malgré tout certaines limites. Une trentaine de centres tenus par des indépendants ont ainsi fait faillite. Le marché est devenu trop concurrentiel et la gestion de ces centres est couteuse car il faut être disponible sept jours sur sept et parfois tard le soir.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here