GM et Honda unissent leurs forces pour fabriquer des piles à combustible à hydrogène pour « divers produits »

General Motors et Honda ont annoncé le début de la production de piles à combustible à hydrogène par leur coentreprise, FCSM. Ces piles à combustible utilisent de l’hydrogène comprimé comme carburant, ne produisant que de la vapeur d’eau comme émission. Plusieurs constructeurs automobiles ont récemment adopté cette technologie en raison de ses avantages dans le développement de véhicules lourds et de groupes électrogènes mobiles, et également comme moyen de réduire la pollution causée par les véhicules à essence.

La coentreprise FCSM, qui signifie « Fuel Cell System Manufacturing », a été créée en 2017 par General Motors et Honda. Les deux constructeurs ont également collaboré sur des véhicules électriques à batterie, tels que le Honda Prologue, l’Acura ZDX et le Cruise Origin. L’usine de 70 000 pieds carrés de FCSM, située à Brownstown, dans le Michigan, a été construite grâce à un investissement conjoint de 83 millions de dollars de GM et Honda. Les entreprises la qualifient de « première coentreprise manufacturière à grande échelle pour construire des piles à combustible ».

L’hydrogène a connu peu de succès sur le marché des voitures particulières, principalement en raison de l’absence quasi totale d’infrastructures de ravitaillement. Cependant, les constructeurs automobiles se tournent maintenant vers les camions de travail et les engins de construction, car il est plus facile de construire des stations de ravitaillement en hydrogène pour les véhicules circulant dans des zones restreintes.

Le principal défi lié à l’utilisation de l’hydrogène est son faible contenu énergétique en volume, ce qui rend le stockage difficile. Il nécessite des pressions élevées, des températures basses ou des processus chimiques pour être stocké de manière compacte. Cela est particulièrement important pour les véhicules légers, qui ont souvent une capacité de stockage de carburant limitée en raison de leur taille et de leur poids.

L’administration Biden a récemment proposé de nouvelles directives fiscales visant à rendre moins coûteuse la production d’hydrogène en tant qu’alternative moins polluante aux combustibles fossiles. Cependant, la majeure partie de l’hydrogène est actuellement produite à partir de combustibles fossiles, principalement par le biais du reformage du méthane à la vapeur, qui génère des émissions de dioxyde de carbone. Le méthane est un gaz à effet de serre plus puissant que le CO2 et s’échappe régulièrement tout au long de la chaîne d’approvisionnement, de la production à l’utilisation finale.

General Motors et Honda ont commencé la production de piles à combustible à hydrogène par le biais de leur coentreprise FCSM. Cette technologie est de plus en plus utilisée dans le développement de véhicules lourds et de groupes électrogènes mobiles, en raison de ses avantages environnementaux par rapport aux véhicules à essence. Cependant, l’utilisation de l’hydrogène pose encore des défis en termes de stockage et de production moins polluante. Malgré ces défis, l’hydrogène continue d’être exploré en tant qu’alternative énergétique pour l’avenir.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici