Nos batteries pourraient-elles être construites sans métaux rares ?

Des batteries lithium-ion sont utilisées dans de nombreuses technologies énergétiques, mais elles contiennent des métaux tels que le cobalt, l’aluminium, le manganèse et le nickel, qui sont considérés comme des ressources critiques par le Département américain de l’énergie. Cela signifie qu’ils sont vulnérables aux perturbations de la chaîne d’approvisionnement et que leur prix et leur disponibilité peuvent être influencés par des facteurs sociopolitiques externes.

Cependant, Zeta Energy a développé une nouvelle génération de batteries qui ne nécessitent pas ces métaux critiques. En collaboration avec Huntsman, l’entreprise a créé une batterie lithium-soufre qui élimine également le besoin de cuivre et d’aluminium. Dans cette batterie, la feuille de cuivre ou d’aluminium est remplacée par des collecteurs de courant à base de carbone. De plus, les anodes sont constituées de nanotubes de carbone alignés verticalement, ce qui élimine le besoin d’un collecteur de courant métallique. Le lithium se dépose ensuite sur et entre les nanotubes. Quant à la cathode, elle utilise du charbon sulfuré pour éliminer également le besoin d’un collecteur de courant métallique.

Selon Zeta Energy, cette technologie offre une stabilité et une capacité supérieures par rapport aux autres batteries, sans la formation de dendrites qui peuvent court-circuiter la batterie. En janvier, Zeta Energy a été sélectionnée pour recevoir 4 millions de dollars du ministère américain de l’Énergie dans le cadre du programme EVs4ALL (Electric Vehicles for American Low-Carbon Living). Ce financement vise à soutenir le développement de batteries abordables, fiables et sûres pour les véhicules électriques.

Cette avancée dans la technologie des batteries EV est une étape importante pour réduire la dépendance aux métaux critiques et pour rendre les batteries plus durables. De plus, elle contribue à assurer une chaîne d’approvisionnement plus stable et à réduire la volatilité des prix des métaux. Cela permettra de rendre les véhicules électriques plus abordables et de promouvoir leur adoption à grande échelle.

Il convient de noter que les batteries EV continuent de faire l’objet de nombreuses innovations. Par exemple, certaines entreprises travaillent sur des méthodes d’extraction des métaux sans produits chimiques afin de réutiliser les métaux dans les batteries. D’autres développent des batteries sodium-ion à partir de déchets agricoles. Ces avancées technologiques sont essentielles pour améliorer les performances des batteries EV, réduire leur impact environnemental et accélérer la transition vers une mobilité électrique plus durable.

Zeta Energy a donc développé une nouvelle génération de batteries lithium-soufre qui éliminent le besoin de métaux critiques tels que le cobalt, l’aluminium, le manganèse et le nickel. Cette technologie offre une stabilité et une capacité supérieures, ce qui la rend prometteuse pour les véhicules électriques. De plus, elle contribue à réduire la dépendance aux métaux critiques et à assurer une chaîne d’approvisionnement plus stable. Ces avancées technologiques sont essentielles pour rendre les batteries EV plus durables et abordables, favorisant ainsi leur adoption à grande échelle.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici