Transformer les déchets alimentaires en emballages

Le marché de la livraison de plats à emporter continue de croître après une forte demande pendant la pandémie, mais le recyclage des emballages ne suit pas le rythme, ce qui est préoccupant pour l’environnement. Chaque année, des millions de tonnes de déchets plastiques à usage unique sont produits dans le monde entier. Même les contenants en carton et en papier, de plus en plus populaires, ne sont pas vraiment durables car la plupart sont revêtus de plastique pour éviter les fuites.

Alterpacks, une startup basée à Singapour, a décidé de proposer une alternative en utilisant des drêches comme matière première pour ses contenants alimentaires compostables. Les drêches, déchets provenant du processus de brassage de la bière, sont principalement composées de malt et de grains d’orge. Contrairement aux emballages traditionnels qui utilisent un revêtement en plastique, les contenants d’Alterpacks sont entièrement étanches, micro-ondables, lavables et compostables à domicile. Ils se déclinent pour l’instant en conteneurs empilables avec couvercle, en boîte à bento et en ensemble de couverts.

La startup a récemment obtenu 1 million de dollars (environ 922 000 €) en financement de pré-amorçage et prévoit de lancer la production et la distribution de ses emballages en Asie, en Australie et en Europe. Fondée par Karen Cheah, qui a travaillé pendant 20 ans dans le secteur du divertissement, Alterpacks a vu le jour après que Cheah ait obtenu une maîtrise à la Singapore Management University.

Ces dernières années, les options de contenants réutilisables pour aliments et boissons se sont multipliées, offrant aux consommateurs la possibilité de profiter de la commodité des plats à emporter sans avoir d’impact sur l’environnement. Deux exemples récents sont des contenants réutilisables pour les restaurants et une tasse à café réutilisable fabriquée à partir d’huile végétale.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici