Une technologie plus efficace pour extraire le lithium

0
8

Les prévisions pour le développement des véhicules électriques traduisent un besoin très croissant de batteries et donc de terres rares. En effet les véhicules électriques dans le monde pourrait représenter entre 30 et 50% du nombre total de véhicules en 2050.

Demande et production de Lithium. Source : Adionics

Adionics est une entreprise spécialisée dans l’extraction de lithium qui s’appuie sur une technologie révolutionnaire permettant de réduire les coûts. Une première démonstration mondiale a été réalisée en 2015-2016 en partenariat avec le groupe Suez. Le démonstrateur a été installé sur le site de Ghantoot aux Emirats Arabes Unis, pour le compte de la société Masdar, afin de démontrer Adionics est en mesure de séparer le chlorure de lithium des saumures par voie liquide-liquide à une température ambiante, entre 10 et 20 °C. Le tout sans aucun adjuvant chimique, les sels sont ensuite régénérés par voie thermique à environ 70 °C. Le procédé est d’autant plus intéressant qu’il peut exploiter différents types de saumures. La société française revendique un taux d’extraction époustouflant de 90 %, là où les techniques actuelles plafonnent de 30 à 50 %.

En effet, Adionics a développé un modèle mathématique permettant de prédire les performances d’extraction, de lavage et de régénération d’un large spectre de types de saumure. Cela permet de procéder à une optimisation préliminaire du processus de l’ensemble de la chaîne de valeur jusqu’au chlorure de lithium, au carbonate de lithium ou à l’hydroxyde de lithium de haute pureté.

Parmi les autres avantages de cette technologie on peut noter une consommation d’eau minimale, un faible coût énergétique pour l’extraction, autrement dit une empreinte carbone très favorable.
Le sous-sol de la France étant pourvu de chlorure de Lithium, ce procédé va peut-être sécuriser l’approvisionnement en lithium à moindre coût.

L’entreprise minière s’est également lancé dans une campagne expérimentale menée avec son partenaire Electricité de Strasbourg, sur le site de la centrale géothermale de Soultz-sous-Forêts. Achevée l’année dernière, l’opération visait à confirmer la présence de lithium dans les saumures d’Alsace et à valider le procédé d’absorption mis au point par Eramet pour son prochain site d’extraction en Argentine, dont la construction devrait démarrer en 2024.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here