Données personnelles, professionnelles : Les dangers de la mobilité

0
2237

Les tablettes numériques

Les derniers outils à la mode dans les entreprises ? Les tablettes numériques, type iPad (Apple) et PlayBook (BlackBerry).

Nombreux sont les cadres et décideurs équipés d’au moins un outil de mobilité : Smartphone, ordinateur portable, netbook…

Si cette pratique permet d’accroitre la productivité de l’entreprise, elle représente également un risque majeur: la perte ou le vol de données-clés. La valeur informationnelle d’une entreprise n’est pas dénuée d’intérêt surtout pour les  acteurs en relation avec des grands groupes. Selon Olivier Patole, expert sécurité et mobilité chez Devoteam, « La plupart des PC personnels sont des nids à virus ou peuvent cacher des logiciels malveillants. En se connectant à distance, le salarié fait peser un risque sur le réseau de l’entreprise »

Voici donc quelques conseils importants pour minimiser les risques :

  • Un ordinateur nomade doit disposer du même niveau de sécurité que ceux de l’entreprise (cryptage de données, antivirus, firewall)
  • Il ne doit pas être partagé avec les autres membres du foyer
  • Ne sortir de l’entreprise que le minimum d’information nécessaires (le documents dont on a réellement besoin) afin de limiter la casse en cas de vol ou de piratage.
  • Un Smartphone doit être verrouiller par un code après un lapse de temps assez court (une minute d’inutilisation).

Le coût de protection moyen par poste et par an peut être évalué à 15 € HT

Tablette tactile

Voici les 8 endroits où les ordinateurs portables d’entreprise sont les plus souvent volés d’après le classement réalisé par Absolute Software, éditeur de solutions de protection des outils de mobilité :

  • En entreprise
  • En voiture
  • Au domicile
  • Au restaurant
  • Dans la rue
  • Autre (aéroports, gares…)
  • Dans les hôtels
  • Dans les taxis.

Mais le véritable danger vient des Smartphones conçus pour un large public.

 

De grandes portes ouvertes par les Smartphones

Plus de 17 millions de Français utilisent déjà un Smartphone dont l’utilisation varie selon l’âge.

 

L’immense majorité des utilisateurs considère que la transmission de données à des tiers sans accord est inacceptable. Sauf que 71% des personnes qui téléchargent des applications avouent ne pas lire souvent les fameuses conditions générales d’utilisation. C’est regrettable car de très nombreuses applications recueillent des données personnelles (la localisation notamment ou les dernières pages web visitées) et les transmettent à des tiers. Des données confidentielles sont donc cédées sans le savoir et les téléphones portables contiennent de plus en plus de données privées. Des applications comme  Facebook ou Gmail vous proposent lors de leur installation une synchronisation du carnet d’adresse voire de l’agenda. Très pratiques à première vue, ce transfère d’information personnelle se fait vers un acteur tiers dont on ne connait pas précisément l’utilisation qu’il en fera. Smartphone et vol de données

 

Les téléphones peuvent constituer une source d’informations extraordinaire pour des pirates informatiques. Sept personnes sur dix n’éteignent jamais leur Smartphone et plus d’un quart l’éteignent seulement pour dormir. 89 % stockent des données de contact ou des coordonnées, 86 % des données multimédias (photos, vidéos, agenda, notes…).

Afin de minimiser les risques, la CNIL conseille :

  • De ne pas enregistrer d’informations confidentielles, à cause des risques de vol, piratage, usurpation d’identité.
  • D’utiliser un code PIN compliqué, autre que votre date de naissance
  • De mettre en place un système de verrouillage automatique
  • La désactivation du GPS ou du WIFI

Google par exemple, cherche à localiser les utilisateurs pour vendre de la publicité localisé et personnalisée. Au détriment de la vie privée.

En effet, à part RIM, le fabriquant de BlackBerry, la plupart des mobiles actuels ne disposent que d’un niveau de sécurité minimal. Ainsi, l’iPhone reste perméable aux virus, notamment ceux autour d’applications non approuvées par la firme américaine.

 

Quelles autres menaces ?

Multiples. Vous utilisez votre Smartphone dans un café, via une connexion wi-fi. Non loin, un « pirate », équipé d’un programme spécial, peut « vampiriser », à votre insu, le contenu de votre téléphone : carnet d’adresses, numéros de téléphone, messagerie… Il existe aussi des programmes, à télécharger sur le Net, qui permettent de prendre le contrôle à distance de votre téléphone. Pour écouter vos conversations et même déclencher la caméra sans que vous le sachiez. Très lucratif aussi, des programmes qui feront numéroter automatiquement des appels surtaxés…

LAISSER UNE REPONSE