Les différentes générations de consoles de jeux vidéo

0
1124

Depuis la première console de jeu vidéo sortie en 1972 plusieurs générations de consoles se sont succédé. Voici ce qui différencie les différentes générations.

Consoles de 1ère génération

Les consoles de première génération utilisent des calques que l’on appose sur l’écran du téléviseur. Selon le calque utilisé, différents jeux s’appliquent. La première de ces consoles est l’Odyssey, de Magnavox, commercialisée en 1972. Conçue par Ralph Baer surnommé « le père des jeux vidéo », elle débarque l’année suivante en Europe. Les jeux sont intégrés à la console et il n’est pas possible d’en ajouter de nouveaux. D’autres modèles sans calques seront commercialisés tels que Pong en 1975.

Quelques exemples de consoles de première génération : L’Odissey de Magnavox, Pong.

Consoles de seconde génération

La deuxième génération de console permet au joueur d’acheter ses jeux séparément. C’est le cas par exemple de l’Atari 2600 dont une large bibliothèque de jeux sera disponible. Cette console, également connue sous le nom de VCS, est la première console à pénétrer en masse dans les foyers.

Cette 2ème génération de console fait émerger le marché du développement des jeux vidéo avec des titres de qualité hétérogène. La concurrence des ordinateurs personnels rendra le secteur encore plus concurrentiel et contribuera au krach du jeu vidéo en 1983.

Quelques exemples de consoles de deuxième génération : Atari 2600, VideoPac, Mattel Intellivision

Consoles de troisième génération

Après le Krach de 1983, l’industrie du jeu reprend son souffle en 1985, avec une nouvelle génération de console et plus particulièrement le succès phénoménal de la NES (Nintendo Entertainment System en Europe et FAMICOM au Japon) et des jeux tels que Super Mario Bros ou encore la légende de Zelda. La 3ème génération apporte des graphiques de meilleure qualité et des jeux plus aboutis. Parallèlement aux consoles de salon, on voit également émerger des Game & Watch, les consoles portables mono-jeu de Nintendo.

Quelques exemples de consoles de troisième génération : La PC-Engine, Master System.

Consoles de quatrième génération

Cette nouvelle génération de console de salon profite de l’émergence des microprocesseurs 16-bits et 16/32 bits. Le marché est dominé par Sega et Nintendo qui proposent tour des consoles portables la Game Boy et la Game Gear.

Compte tenu des prix de traduction parfois trop élevés, les premiers imports de jeux étrangers (essentiellement des USA et du Japon) commencent à voir le jour.

Quelques exemples de consoles de quatrième génération : Neo-Geo AES de SNK, Sega Megadrive, Super Nintendo, Super Famicom

Consoles de cinquième génération

C’est une nouvelle fois les avancées technologiques, notamment en matière de processeur, qui fait émerger les consoles de 5ème génération. Ces consoles profitent de la puissance des processeurs 32 et 64 bits. Autre nouveauté, c’est l’apparition des jeux en 3D et des consoles dotées de CD ROM. L’arrivée du CD ROM permet de réduire le coût unitaire des jeux car ils sont moins onéreux que les cartouches.

C’est l’émergence de la PlayStation de Sony qui bat toutes ses concurrentes avec des performances graphiques ultra puissantes. Sega parvient difficilement à rester compétitif et perd des parts de marché, signe précurseur de son déclin.

Quelques exemples de consoles de cinquième génération : PlayStation, Nintendo 64, Sega Saturn.

Consoles de sixième génération

Les processeurs 64 bits apportent un nouveau souffle aux consoles qui profitent de cette puissance pour offrir une restitution visuelle de meilleure qualité.

En cinq mois, la PlayStation 2 bat tous les records de vente et se vend à 100 millions d’unités. La PS2 est dotée d’un lecteur DVD, qui séduit toute la famille. La Dreamcast de SEGA voit le jour. C’est la première console à pouvoir fonctionner en ligne, ce qui ouvre l’ère des jeux vidéo en réseau.

Quelques exemples de consoles de sixième génération : la PlayStation 2, la Xbox, la GameCube, DreamCast.

Consoles de septième génération

La sortie de la Xbox 360 annonce la septième génération suivie de la PlayStation 3 et de la Wii qui connait un gros succès grâce notamment grâce à ses manettes révolutionnaires qui ressemblent à des télécommandes : les Wiimotes. Nintendo touche un nouveau marché, celui des familles, des seniors et féminise sa clientèle.

Dans le monde des consoles portables, Nintendo se voit concurrencer par Sony, qui sort la PSP. La Nintendo DS introduit de nouveaux concepts de jeux grâce à son écran tactile alors que PlayStation Portable se positionne d’avantage comme une console de salon portable.

Quelques exemples de consoles de septième génération : Xbox 360, PS3, Wii, PSP, Nintendo DS

Consoles de huitième génération

La Nintendo 3DS sortie au Japon en 2011 a ouvert la course à la 8ème génération de console, suivie la même année par la PlayStation Vita. Du côté des consoles de salon, la Wii U est commercialisée en novembre 2012 en Europe tandis que la Xbox One sort un an plus tard. En 2013, Sony commercialise la PlayStation 4 qui bénéficiera en option d’un casque à réalité virtuel. La Switch voit le jour en mars 2017. Avec cette console, Nintendo se démarque une fois de plus de ses concurrents en proposant une console Hybride, pouvant être connectée à un téléviseur et portable à la fois.

Quelques exemples de consoles de huitième génération : Nintendo 3DS, PlayStation Vita, Wii U, Xbox One, Nintendo Switch, PlayStation 4 Pro

Consoles de neuvième génération

Une nouvelle génération devrait voir le jour fin 2019 avec la sortie de deux nouvelles Xbox et de la PlayStation 5. A ce stade, il faut s’attendre à des gains de puissance supplémentaires à l’origine des graphismes encore plus fins et fluides. Mais pour savoir précisément ce qu’il y aura réellement derrière cette nouvelle génération de console de jeu, il nous faut attendre encore un peu.

LAISSER UNE REPONSE