MICRAL N – Le premier ordinateur individuel

0
487
Micral N français de 1973

Il est difficile de définir le terme ordinateur personnel, mais généralement on considère qu’il est la conjonction des critères suivants:

  • petit, autonome
  • généraliste
  • technologie microélectronique avancée (microprocesseur)
  • exploité par une seule personne, de manière interactive
  • sans nécessité formation informatique
  • abordable pour un individu ou un petit groupe

Il apparaît que le premier ordinateur, remplissant toutes les conditions susmentionnées, est le français Micral N. Il a été introduit en 1973, alimenté par la puce 8008 d’Intel, et a été le premier ordinateur commercial sans kit basé sur un microprocesseur. Il a été conçu en France par François Gernelle, ancien ingénieur chez Intertechnique. Le terme « micro-ordinateur» est apparu pour la première fois en référence, notamment à la Micral.

Le Micral-N a été développé à l’origine pour l’INRA (Institut national de recherche agronomique) qui recherchait un ordinateur permettant de contrôler le processus dans ses mesures hygrométriques, mais ne disposait pas d’un budget suffisant pour acheter le « mini » le moins cher de l’époque.

Le développement a commencé en juillet 1972, dans une cabane de Chatenay-Malabry (banlieue parisienne), avec François Gernelle et 3 de ses collaborateurs: Benchetrit (ingénieur logiciel), Alain Lacombe (électricien) et Jean-Claude Beckmann (responsable de la partie mécanique).

François Gernelle a breveté différentes caractéristiques de Micral en France (brevet FR2216883), en Allemagne (brevet DE2404886), aux Pays-Bas (brevet NL7401328), au Japon (brevet JP50117333) et aux États-Unis (brevet 3974480).

Le premier Micral (voir l’image du bas) a été livré à l’INRA en janvier 1973 et commercialisé en février 1973 par la société R2E (créée en 1972 par François Gernelle et son ex-collègue André Truong) au prix de 8500 Francs.

Micral N français de 1973

Le processeur 8008, qui alimentait le Micral, était essentiellement une amélioration du premier microprocesseur d’Intel, le processeur 4004, et le premier processeur Intel 8 bits. Il était disponible sous forme de puce DIL à 18 broches.

Le processeur du Micral fonctionnait à une vitesse d’horloge de 500 KHz, il était en mesure d’exécuter environ 50000 instructions par seconde. Il était installé sur un bus et disposait d’une mémoire MOS, de cartes d’entrée/sortie parallèles et en série et d’un système temps réel. En un mot, il avait toutes les caractéristiques de nos ordinateurs actuels. Les premiers systèmes ont été fabriqués et vendus au prix incroyable bas (à l’époque) de 8500 francs français.

Micral avait un bus de panneau arrière appelé Pluribus, avec connecteur à 74 broches. 14 cartes pourraient être branchées sur un Pluribus. Avec deux Pluribus, le Micral pourrait soutenir jusqu’à 24 cartes. R2E a développé de nombreuses cartes pour Pluribus: cartes processeur, cartes mémoire, cartes de canaux dénommées « channel-stack », adaptateurs de communication, cartes d’E / S numériques, cartes d’E / S analogiques, contrôleurs de disquettes, de disques durs et de cartouches magnétiques.

L’ordinateur utilisait la mémoire MOS au lieu du noyau. Il y avait 8 niveaux d’interruption et une pile. L’ordinateur était programmé avec des cartes perforées et utilisait un télétype comme sortie.

Un lecteur de disquettes de 8 pouces a été ajouté à la Micral en décembre 1973 à la suite d’une commande du Commissariat à l’Energie Atomique. Cela a été rendu possible par le canal de pile, un tampon pouvant accepter un mégaoctet par seconde. En 1974, un clavier et d’affichage ont été installés sur les ordinateurs Micral. Un disque dur est devenu disponible en 1975. En 1979, le Micral 8031 ​​D était équipé d’un disque dur de 5 « 1/4 pouces de 5 mégaoctets fabriqué par Seagate.

La carte processeur Micral a embarqué le 8088 avec une capacité d’adressage de 16 Ko (champ d’adresse 14 bits).

Les ordinateurs Micral suivants ont utilisé successivement les processeurs Intel 8080 à 1 MHz (Micral G et Micral S), Zilog Z80 (Micral CZ) et Intel 8088.

Le Micral M était un multiprocesseur. Le système d’exploitation SYSMIC d’origine a été renommé Prologue en 1978. Le dernier Micral conçu par François Gernelle était le 9020. En 1981, R2E a été acheté par le groupe Bull. En commençant par le Bull Micral 30, qui pouvait utiliser à la fois Prologue et MS-DOS, Groupe Bull a transformé les ordinateurs Micral en une ligne de produits compatibles PC. François Gernelle a quitté Bull en 1983.

Micral était un produit qui a reçu un accueil positif sur le marché des ventes. La société R2E a vendu environ 90000 unités de la Micral, principalement utilisées dans des applications verticales telles que les cabines de péage sur autoroute et le contrôle de processus.

Le logiciel initial disponible sur Micral était spécifique à l’application et le système d’exploitation Prologue a été développé à la fin des années 1970. Ce fut l’un des systèmes d’exploitation disponibles pour PC compatibles.

LAISSER UNE REPONSE