Conserver les aliments frais naturellement

Chaque étape du processus de production alimentaire a un impact sur l’environnement en générant des émissions de gaz à effet de serre. Cependant, il est important de prendre conscience des dommages causés à l’environnement par le gaspillage alimentaire, qui contribue jusqu’à 10 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

En effet, environ un tiers de la nourriture produite dans le monde n’est jamais consommé, ce qui représente un coût financier estimé à 2,6 billions de dollars par an. De plus, les aliments gaspillés qui finissent dans les décharges génèrent du méthane, un gaz à effet de serre extrêmement puissant. Réduire le gaspillage alimentaire pourrait potentiellement permettre de retirer 87 gigatonnes de CO2 de l’atmosphère à long terme.

L’Inde est confrontée à un problème aigu de gaspillage alimentaire, principalement en raison du manque de chambres froides pour le stockage des aliments à température contrôlée, contrairement aux pays développés. Bien que l’Inde soit le deuxième producteur mondial de fruits et légumes après la Chine, environ 40 % de sa production est perdue avant d’atteindre les consommateurs. Cela a des conséquences économiques importantes, contribue de manière significative aux émissions mondiales de gaz à effet de serre, et n’améliore en rien la situation des 14 % de la population indienne qui souffre de sous-alimentation.

Pour aborder ce problème, GreenPod Labs, une entreprise agro-biotechnologique basée à Chennai, a développé une solution innovante qui peut prolonger la durée de conservation des produits alimentaires jusqu’à 60 %. Ils ont créé des sachets constitués de membranes perméables aux gaz contenant de 8 à 12 ingrédients bioactifs spécifiques à chaque culture, sous forme de poudre. Ces ingrédients activent les mécanismes de défense naturels des fruits et légumes, retardant ainsi leur maturation et réduisant la croissance des micro-organismes responsables de la décomposition.

GreenPod Labs a déjà finalisé des produits pour trois types de cultures et travaille sur deux autres. L’entreprise envisage également d’étendre ses activités à d’autres régions d’Asie et d’Afrique, offrant ainsi une solution précieuse dans des régions où la sécurité alimentaire est un défi constant, exacerbé par les perturbations des chaînes d’approvisionnement dues au changement climatique.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici